En ce jour de Noël, vous avez certainement le ventre bien plein depuis 24h… On vous en rajoute encore une couche, car on vous parle tout de suite de la tradition provençale des 13 desserts !

13 desserts

En Provence, il est de tradition pour la soirée du réveillon de servir 13 desserts après la messe de minuit… On se demande même si le mot « réveillon » ne viendrait pas d’ailleurs cette tradition…Il était coutume la veille de Noël, de jeûner et / ou de prendre un repas « maigre » (appelé « gros souper » en Provence) puis d’effectuer parfois une longue route pour assister à l’immanquable office de nuit (qui durait parfois des heures)… C’est après cette longue « attente », dans un état semi-éveillé, que l’on pouvait ensuite profiter du traditionnel repas « gras »… « Réveillons-nous » et allons manger !

En Provence, dès le 17ème siècle, l’on dressait après la messe des mets sucrés très variés pour montrer richesse et abondance…. C’est au début du 20ième siècle que la notion de 13 desserts apparaît, faisant référence à la Cène, le dernier repas de Jésus avec les 12 apôtres…

Il faut aussi parler d’une autre tradition qui apparaît à la même période : à l’époque, l’électricité n’est pas encore arrivée dans les foyers français. Alors, quelques jours avant Noël, on allait couper une grosse bûche, choisie minutieusement pour qu’elle dure le plus longtemps possible…Ainsi est née la bûche de Noël !

nougat

Si elle est devenue la star des desserts de Noël, on continue à voir en Drôme provençale des familles qui perpétue la tradition des 13 desserts.

Maintenant que l’on vous a mis l’eau à la bouche, voyons tout de suite quels sont ces délicieux desserts ! D’une région à l’autre, ils peuvent varier, mais vous trouverez quelques ingrédients incontournables de la table des 13 desserts :

  • La pompe à huile ou fougasse (sorte de pain brioché)
  • Les 4 « mendiants » qui font références aux 4 ordres religieux (Augustins, Dominicains, Carmes, Franciscains) : les noix et noisettes, les raisins secs, les amandes et les figues.
  • Les dattes sui rappellent les Rois Mages.
  • Le nougat blanc de Montélimar (symbole du bien)
  • Le nougat noir (symbole du mal).

Vous avez bien compté, cela fait 8 desserts… Pour les autres, chacun adaptera en fonction de sa région et des spécificités locales : fruits frais de saison, navettes de Marseille, pâte de coing, pâte d’amande, calissons d’Aix, fruits confits…

Palais bonbons

Pour en savoir plus sur les 13 desserts de Noël et même pour les déguster, il faut aller à Montélimar ! Jusqu’au 4 janvier, l’office de tourisme propose une exposition sur le thème… A croquer !

Les plus gourmands pourront aussi prolonger la visite au Palais des bonbons et du nougat

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *