La riche histoire de la ville de Valence est connue grâce à certains bâtiments ou personnages célèbres. Mais le patrimoine valentinois se retrouve également dans quelques spécialités gastronomiques… dont celle du Suisse, biscuit sablé délicieux…!!!

Tout commence avec l’histoire d’un pape

Qui connaît Giovanni Angelico Braschi, Jean Ange Braschy si l’on francise le nom? Cet homme, né le 25 décembre 1717 en Italie, est décédé à Valence le 29 août 1799. Toujours pas? Et si l’on vous dit qu’il fut le pape contraint de renoncer à son pouvoir temporel, pour ne s’occuper que du spirituel? Le Directoire le fait alors prisonnier. Ainsi, après avoir traversé plusieurs villes comme Bologne, Parme, Turin, Briançon et encore Grenoble, il décède à l’âge de 81 ans à Valence. D’ailleurs, son acte de décès figure dans les Registres d’Etat civil de la ville de Valence. Jean-Louis Chaveau, administrateur municipal chargé d’enregistrer les naissances, mariages et décès a rédigé l’acte de décès de Pie VI.

Le corps du pape est d’abord enseveli au cimetière de Valence avant d’être ramené à Rome deux ans plus tard. Cependant, les Valentinois réclament son coeur et ses entrailles, toujours conservés dans la cathédrale St-Apollinaire de Valence.

Biscuits suisses dans une pâtisserie

… et de ses gardes suisses

Mais le passage du pape et de ses gardes inspira un pâtissier à créer un biscuit sablé en forme de personnage. Tout est fait, selon la légende, pour rappeler l’uniforme des gardes suisses : son nom et sa forme d’abord, sa décoration ensuite. Les grains de café dessinent les yeux tandis que les raisins de Corinthe rappellent les boutons de l’uniforme.

Cette spécialité est généralement dégustée durant les fêtes de Pâques. Tous les ans, le jour de la fête des Rameaux les chevaliers de la confrérie du Suisse de Valence participent à une bénédiction en la cathédrale. Mais rien ne vous empêche de réaliser votre propre Suisse. selon la recette proposée. Proposez-le alors en fin de repas, accompagné d’une bouteille de Clairette ou de Crémant de Die.

Main servant une flûte de crémant

Il ne nous reste qu’à vous souhaiter une bonne dégustation…

 

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *