Depuis le début des années 2000, les brasseries artisanales se développent dans le département de la Drôme. Profitons de la prochaine St-Patrick (17 Mars) pour vous présenter ce patrimoine artisanal et rencontrer les producteurs.

Personnes installées à la terrasse d'un bar

Un peu d’Histoire.

En 485 avant J.-C. Hérodote se sert de l’expression « Vin d’Orge » pour qualifier la boisson que les Egyptiens fabriquaient à Péluse, boisson qu’il distingue du vin préparé avec le fruit de la vigne.

Puis, au 1er siècle ap. J.-C., Strabon (un géographe grec) nomme ce vin d’orge Zuthos. Au même moment, Pline (un historien romain) en parle ainsi : « c’est des mêmes grains que l’on fabrique une boisson que l’Egypte appelle Zythum, qu’on nomme Cervisia en Gaulle et ailleurs ».

Puis, entre les XIe et XVe siècles (période des Croisades), les brasseurs profitèrent de l’usage des épices rapportées d’Orient pour rehausser le goût de leurs bières. Au XIIIe siècle, sentant leur activité et leur produit menacés de disparition au profit du vin, les brasseurs créent une corporation pour défendre leurs intérêts.

Enfin, au XIXe siècle, l’on fabrique la bière dans des lieux où les vignes ne poussent pas ou peu. C’est ainsi que le département du Nord produit un million d’hectolitres alors que, dans le même temps, la plaine de Valence n’en produit que 900.

Au début du XXIe siècle, plusieurs passionnés vont s’installer dans le département de la Drôme. A peine deux ou trois au début des années 2000, les brasseries artisanales sont au nombre de 26 en 2018.

… Bienvenus dans les brasseries artisanales de la vallée de la Drôme

Aussi pourquoi ne pas partir durant une journée ou un week-end dans la vallée de la Drôme pour visiter ces brasseurs. Commencez votre parcours à Gigors-et-Lozeron pour déguster les bières de la Brasserie des Trois Becs avant de continuer en direction de Die pour y découvrir la Brasserie Diwaz ou celle de la Manivelle.

Poursuivez alors en direction de Châtillon-en-Diois pour y rencontrer les brasseurs de La Bascule. Allez ensuite à Menglon déguster les bières bio de la brasserie Cav’Ale. Enfin, finissez votre parcours à Lus-la-Croix-Haute à la brasserie du Haut-Buech.

 

Tout au long de ce parcours et le temps d’un week-end, plongez dans l’univers de la brasserie artisanale où chacun des brasseurs saura partager sa passion.

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *