La gastronomie du département de la Drôme est riche en diversité : vin, fromage, noix ou encore miel. Mais connaissez-vous l’histoire de ce merveilleux produit? Bienvenue dans la Drôme à la découverte de ce nectar.

Remontons aux temps de Columelle qui n’hésite pas à se référer à Aristote. Ce dernier démontre qu’il existe plusieurs espèces d’abeilles ou d’essaims : les unes, grosses et ramassées, noires et velues ; les autres plus petites, uniformément arrondies, de couleur brune ; d’autres encore présentant la teinte du miel ; d’autres enfin très petites, grêles, ayant le ventre pointu, à peu près dorées et sveltes.

Ruches dans une prairie

Toujours d’après Columelle, une fois les abeilles choisies, on doit leur assigner des pâturages, loin des bestiaux, dans une belle exposition au soleil, et à l’abri des tempêtes. La contrée doit en outre produire un grand nombre de petites plantes, surtout du thym, de l’origan, de la sarriette. Elle doit également offrir des plantes plus élevées comme le romarin ou le lierre. Enfin parmi les arbres, les plus recommandés restent la plus-part des arbres fruitiers comme les amandiers, pêchers, poiriers. Une fois cela dit, il convient de dire quelques mots sur l’habitation des essaims.

D’après les anciens, les ruches doivent être placées de manière à recevoir le soleil durant l’hiver seulement, loin du tumulte des lieux fréquentés par les hommes et les bestiaux, sur un point qui ne soit ni chaud, ni froid. On choisira plutôt le fond d’une vallée, afin que l’insecte, lorsqu’il sort à vide pour aller à la pâture, vole facilement vers les lieux élevés, et qu’il en descende sans peine avec la charge une fois qu’il a butiné.

Abeille en train de butiner

On doit planter autour du rucher des arbustes susceptibles d’un faible accroissement, mais propres surtout à entretenir la santé des abeilles : tels sont le cytise, la casse, le pin et le romarin, qui leur servent de remèdes dans leurs maladies.

S’ensuit le travail de l’homme et de l’apiculteur que nous aborderons une prochaine fois.

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *