PETIT ÉPEAUTRE DE PROVENCE

Publié le 08/08/2016
Balades gourmandes
Idées de recettes
Depuis Luc-en-Diois en passant par Rémuzat et jusqu’à Montbrun-les-bains, champs de lavande et de Petit Epeautre de Haute Provence se côtoient souvent car ils ont les mêmes besoins organiques : un sol calcaire gorgé de soleil et chaleur à altitude moyenne. Cela fait 9000 ans que cette céréales anciennes pousse en Haute Provence et particulièrement dans la Drôme. L’appellation Petit Épeautre de Haute-Provence IGP (Indication Géographique Protégée) garantit la consommation d’une céréale de population non hybridée, originaire de Haute Provence.
En traversant la Drôme cet été, admirez les champs de lavande et de petit épeautre

La culture du Petit Epeautre et de la lavande demande les mêmes conditions climatiques et sont souvent jumelées.

Ancêtre de nos céréales modernes et consommé couramment à l’époque romaine, le Petit Epeautre est une céréale rustique qui ne nécessite ni pesticide, ni désherbant et très peu d’eau. Semé mi-septembre, il se récolte en ce moment, mi-août. Les producteurs de Haute Provence se sont attachés à conserver l’origine des semences. Chaque année ils prélèvent au moment des moissons une partie de la récolte pour ensemencer de nouveaux champs dans le courant de l’été et de l’automne. Naturellement riche en lipides, protides et glucides le Petit Epeautre est une céréale à haut rendement énergétique et calorique. Sa teneur en fibres le rend très digeste, ce qui plaira aux allergiques au gluten puisqu’il n’en contient pas du tout. On le trouve en grains et aussi en farine dans les magasins bio ou en vente sur internet. Pour l’été, voici une idée fraiche de recette : Taboulé de petit épeautre
Rincer le grain avant cuisson. Cuire 400 g de petit épeautre dans 5 fois son volume d’eau salée pendant 35 à 40 minutes. Égoutter et refroidir. Monder 200 g de tomates : les plonger dans l’eau bouillante pendant 15 secondes et les peler. Tailler en dés les tomates, un concombre, un poivron doux. Ciseler 2 échalotes. Hacher grossièrement les herbes fraîches (menthe, basilic,persil et coriandre frais). Mélanger le tout et assaisonner (4 c à soupe d’huile d’olives, jus de citron, sel et poivre). Le taboulé peut être préparé la veille. Conservé au frais, il aura d’autant plus de saveurs (réajuster l’assaisonnement au moment de servir). Il est possible de parfumer l’eau de cuisson du Petit Épeautre avec, par exemple, du curcuma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *