Dégustez la Drôme – le Picodon

Commençons par un petit exercice :

Si je vous dis Picodon, à quoi pensez-vous ? – Son odeur ? – Sa texture ? – Son goût ?

Je vous propose de fermer les yeux quelques secondes et de vous représenter mentalement l’odeur, la texture et le goût de ce petit fromage.

Prenez conscience de l’impact de cette visualisation sur votre organisme, la salive afflue dans votre bouche, votre estomac se met même peut-être à gargouiller. C’est intéressant de constater à quel point le mental et le physique sont en lien.

Picodons au marché de Nyons
La dégustation :

Aujourd’hui je choisis de réaliser ma dégustation les yeux fermés afin de focaliser mon attention sur les 4 autres sens (goût, odorat, touché, ouïe)

Le 1er sens qui se met en action est l’ouïe. Le léger crissement de l’emballage en papier annonce l’approche du plaisir gustatif.

Rapidement après ouverture du papier, mon odorat est sollicité. Du petit fromage (le Picodon pèse de 45g à 90g selon l’affinage) se dégage une odeur assez caractéristique, c’est l’odeur caprine. En se concentrant on décèle également une odeur de sous bois, d’herbe humide.

Mes doigts se saisissent ensuite du fromage, le picodon que j’ai choisi n’est encore pas trop affiné, il est légèrement coulant. Je ressens le moelleux de la partie extérieure et la fermeté de l’intérieur. Il est humide et très légèrement collant. Je sens également les petites dentelles dessinées sur la croute du fromage.

Enfin arrive le moment tant attendu, celui de la mise en bouche, le goût ce sens souvent survalorisé va entrer en action. La texture est fine, régulière et souple, le fromage est collant et tapisse rapidement le palais et la langue (touché toujours). De façon inattendue la saveur sucrée est la saveur dominante, le salé n’est que légèrement présent. Le goût est typique du fromage de chèvre. C’est un délice !

Je vous invite à tester chez vous la dégustation à l’aveugle du Picodon, c’est ludique et instructif. Mettre des mots sur nos sensations physiques permet de commencer une petite révolution : apprendre à manger différemment, apprendre à manger en étant réellement présent, à mieux se satisfaire physiologique et psychologiquement de petites quantités d’aliments

Pour les amateurs, la Drôme vous propose un séjour à Vélo « sur la route du Picodon »

 

Pourquoi vous faites-vous du bien en mangeant du Picodon ?

Déjà parce que le goût est excellent et tous les amateurs de fromage de chèvre acquiesceront ! Mais aussi car le Picodon est une source intéressante de:

  • Protéines de bonne qualité nutritionnelle,
  • Graisses saturées (nécessaires à petite dose) et mono-insaturées,
  • Phosphore,
  • Calcium (le calcium ne sert pas uniquement à la construction osseuse il joue aussi un rôle essentiel dans la coagulation sanguine, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles, dont le cœur),
  • Vitamines A (antioxydant) et vitamines du groupe B.

Sculpture Picodon 01 - Bourdeaux

Et le lactose dans tout ça ?

Si vos intestins sont sensibles au lactose, rassurez vous dans le fromage de chèvre il n’y en a que 0,1g pour 100g, vous pouvez donc en consommer sereinement.

Le lait de chèvre contient autant de lactose que le lait de vache. Une fois transformé en fromage le taux de lactose devient quasiment nul.

 

Ce fromage se marierait parfaitement avec un bon pain. C’est décidé la prochaine fois, je déguste du pain 🙂

 

A bientôt pour une nouvelle dégustation dans la Drôme

Fanny Cottin

(Diététicienne Nutritionniste)

La Drôme : un département qui vous fait du bien

 

N.B : Les spécificités du Picodon

« Le Picodon bénéficie d’une AOC depuis 1983 et d’une AOP depuis 1996. Une A.O.P. est une dénomination géographique qui permet d’indiquer la provenance d’un produit dont la qualité et les caractères sont exclusivement liés à ce lieu. L’A.O.P. consacre donc les facteurs naturels d’un terroir (conditions de production, et les facteurs humains (savoir-faire et pratiques) dans leur relation aux spécificités du fromage. »

« L’aire géographique de l’Appellation d’Origine « Picodon » réunit les départements de la Drôme et de l’Ardèche, ainsi que le canton de Barjac pour le Gard et l’enclave de Valréas pour le Vaucluse. »

« Les chèvres à Picodon peuvent être soit de race Alpine (robe chamoisée), Saanen (robe blanche, parfois légèrement moucheté), Rove (esthétique et rustique, avec ses cornes en spirale), Massif Central (trapue aux longs poils) ou encore de Race Commune locale, qui n’est autre qu’un doux mélange, sur plusieurs générations, des races citées plus haut. »



2 réponses à “Dégustez la Drôme – le Picodon”

  1. Thomas dit :

    Intéressant … je ne connaissais pas le Picodon et je vais me laisser tenter ce weekend sur le marché pour goûter.
    Avec un bon verre de vin, cela devrait bien passer ..!

  2. Fanny dit :

    Alors l’avez-vous goûté notre bon Picodon? Qu’en avez-vous pensé? Racontez-nous donc votre dégustation 🙂
    Fanny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *