Dégustez la Drôme – La Poire de la Valloire

Il est un lieu où la rondeur des collines semble bercer les yeux. Il est un lieu où les papilles semblent être le centre de vos sens. Ce lieu, c’est la Drôme des collines.

En arrivant au cœur de ce territoire mes yeux sont immédiatement captés par le paysage. Sur les collines, tantôt des vignobles, tantôt des champs colorés, tantôt des vergers.

Champs à Montchenu 01

Approchons nous des vergers et plus précisément de ceux qui produisent ce fruit sucré qui va nous régaler aujourd’hui : la poire de la Valloire qui est labellisée « Site remarquable du goût »

Dégustons ensemble, lentement, une poire Williams de la Valloire pour en apprécier toutes les subtilités.

L’air est encore doux et le soleil me chauffe le dos. Je m’assoie dans l’herbe et je coupe ma poire en quartiers. J’ai choisi de consommer la peau pour conserver le maximum de vitamines, minéraux et fibres. En effet la poire de la Valloire, et notamment sa peau, est riche en vitamine C et provitamine A (antioxydants naturels), en potassium (rôle dans la régulation du rythme cardiaque et de la tension artérielle) et en fibres (permettent le bon fonctionnement du transit intestinal).

Après avoir longuement savourer ma poire avec les yeux. Je clos mes paupières et mets le fruit en bouche. Le sucré est la saveur dominante, elle s’impose à moi. La sensation du jus qui se diffuse sur mes papilles est très agréable, la texture est douce, la peau du fruit est légèrement plus épaisse que la chair. La poire s’écrase lentement en libérant pleinement sa saveur sucrée.

N.B. La poire de la Valloire est comparativement plus sucrée que les autres poires. Cela s’explique par les particularités du sol dans lesquels les fruits poussent. Mais également par un climat propice, propre à la Drôme des collines.

3 variétés de poires d’été, d’automne et d’hiver sont principalement cultivées sur ce territoire : William’s bon chrétien, Doyenné du comice, Passe-crassane.
Poires_01

Comme mes papilles me l’ont déjà très précisément signalées, l’apport nutritionnel principal de la poire est le sucre ou glucide. Ces glucides sont le carburant principal de l’organisme et sont essentiels à son bon fonctionnement. Dans le cas de la poire, l’association entre le sucre et les fibres permet une absorption plus lente du sucre et une sensation de satiété plus longue.

La poire est un aliment pauvre en protéines et en lipides (graisses). Elle est peu calorique avec seulement 53 kcals pour 100 g.

 

J’ouvre les yeux, le paysage est beau et le plaisir encore présent. Le goût de la poire persiste plusieurs secondes en bouche.

Je reprends petit à petit conscience du monde qui m’entoure… en douceur.

 

Envie de goûter la poire de la Valloire? RDV à la distillerie Ogier où vous pourrez découvrir la production et la transformation de ce fruit délicieux.

 

A bientôt pour une nouvelle dégustation dans la Drôme

Fanny Cottin

(Diététicienne Nutritionniste)

La Drôme : un département qui vous fait du bien

 

N.B : La valloire est un territoire regroupant les communes d’Albon, Andance, Andancette, Anneyron, Beausemblant, Champagne, Epinouze, Lens-Lestang, Manthes, Moras-en-Valloire, Peyraud, Saint Etienne de Valoux, Saint-Rambert-d’Albon et Saint-Sorlin-en-Valloire et c’est sur ce territoire qu’est cultivé la poire du même nom.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *